Les députés libéraux de l’Ontario condamnent la proposition d’immunité juridique COVID-19 de Ford

QUEEN’S PARK – Trois députés libéraux de l’Ontario ont condamné le plan du premier ministre Doug Ford de créer une nouvelle forme d’immunité juridique pour les poursuites découlant du COVID-19 contre les grandes sociétés, y compris les foyers de soins de longue durée.

« C’est exactement la mauvaise façon de procéder, mais tout comme ses efforts pour mettre fin aux inspections dans les établissements de soins de longue durée et les foyers d’accueil, le premier ministre Ford démontre encore une fois qu’il est prêt à affaiblir les mesures de protection pour les travailleurs et les consommateurs. » a déclaré Michael Coteau, député de Don Valley-Est et porte-parole libéral de l’Ontario en matière de travail.

Lucille Collard, députée provinciale d’Ottawa—Vanier et porte-parole du Parti libéral de l’Ontario pour le procureur général, a ajouté : « Nous avons un système de justice pour juger s’il y a négligence et pour juger des poursuites civiles pour une raison. Il vise à assurer une audience équitable tant pour les demandeurs que pour les sociétés poursuivies. Nous ne pouvons pas faire d’exception pour ces résidences privées qui opèrent pour un profit. »

« Alors même que le premier ministre discutait d’offrir cette immunité, j’étais en comité pour proposer des amendements au projet de loi 161 afin d’empêcher l’incorporation de principes de droit américains qui entravent les recours collectifs. À une époque où nous devons travailler ensemble et collaborer pour assurer la sécurité des Ontariennes et Ontariens les plus vulnérables, nous ne pouvons pas continuer dans cette voie avec l’affaiblissement des protections juridiques pour les travailleurs et les consommateurs », a ajouté madame Collard.

Stephen Blais, député d’Orléans et porte-parole en matière de consommation, a déclaré : « Il est clair que le premier ministre est surtout préoccupé par la protection des intérêts des entreprises plutôt que de permettre au système judiciaire de régler les différends entre les travailleurs, les consommateurs et les entreprises. C’est la mauvaise approche à adopter pour le gouvernement, et il est alarmant que ce soit sa priorité. »

Pour plus d’informations :

Andrew Green

647-961-3574 | askgreen@liberal.ola.org

Doug Ford doit régler les retards de la Commission de la location immobilière

OTTAWA, ON – Lucille Collard, députée d’Ottawa-Vanier et cheffe parlementaire du Parti libéral de l’Ontario, demande à la province de…

Plus

Ford piétine les droits des patients avec le projet de loi 7

QUEEN’S PARK – Aujourd’hui, le gouvernement de l’Ontario a publié ses règlements relatifs au projet de loi 7, indiquant jusqu’où…

Plus

Les libéraux de l’ontario prennent un pas de l’avant important dans la préparation de la campagne électorale de 2026

TORONTO, ON – Aujourd’hui, plus de 600 libéraux de toute la province se sont réunis pour faire le point sur…

Plus