Plan de Relance d’Éducation du Parti libéral de l’Ontario

Mettre les écoles au centre de la reprise économique

La pandémie mondiale a créé des défis sans précédent pour le système d’éducation publique de l’Ontario. De nombreux élèves, en particulier ceux des ménages à faible revenu, ont pris du retard dans leur apprentissage. Les familles ontariennes méritent un plan qui investira dans un septembre sûr, avec un apprentissage en personne, des classes moins nombreuses et des programmes pour rattraper le temps d’apprentissage perdu.

La planification d’une véritable reprise pour notre système d’éducation publique va de pair avec la reprise économique de l’Ontario. Lorsque nos générations futures sont en mesure de commencer leur vie avec une éducation de classe mondiale, elles deviennent une main-d’œuvre de classe mondiale, et nous bénéficions tous d’une économie plus forte.

Les libéraux de l’Ontario ont écouté les travailleurs de l’éducation, les étudiants et les parents. Grâce à leurs commentaires nous avons élaboré un Plan de Relance d’Éducation – ce dont nos enfants et nos familles ont désespérément besoin.

Plan de Relance d’Éducation

✅ Une réduction de l’effectif des salles de classe avec un plafond de 20 étudiants

✅ La stabilité en privilégiant l’apprentissage à présentiel

✅ Un soutien pour les étudiants pour combler les lacunes d’apprentissages

“Après avoir écouté les travailleurs et travailleuses du système d’éducation, les élèves et les parents, je suis fier de présenter le Plan de relance d’éducation du Parti libéral de l’Ontario pour aborder les défis sans précédant des derniers 15 mois”
— Steven Del Duca

Le bien-être des élèves et l’apprentissage sont étroitement liés. Nous devons nous assurer que les écoles financées par les fonds publics disposent des outils nécessaires pour remédier aux importantes pertes d’apprentissage et aux inégalités qui se sont accumulées au cours de la pandémie, en particulier dans les communautés marginalisées et racialisées. Cela est particulièrement important pour les élèves ayant des besoins spéciaux et ceux qui sont passés entre les mailles du filet et se sont désengagés du système pour diverses raisons.

C’est pourquoi les libéraux de l’Ontario investiraient de manière significative dans des classes moins nombreuses, la santé mentale, l’éducation spéciale, le soutien à la reprise de l’apprentissage, la sécurité des écoles et un début d’année scolaire favorable. Chaque dollar investi dans l’éducation rapporte 1,30 $ à notre économie. Le Plan de Relance d’Éducation du Parti libéral de l’Ontario s’autofinancerait grâce à l’argent qui retournerait dans notre économie, et donc à l’augmentation des recettes fiscales de la province.

Les élèves, les parents, les enseignants, les travailleurs de l’éducation et les administrateurs ont relevé tant de défis cette année, s’adaptant aux fermetures et aux changements incessants. Il est maintenant temps de leur fournir les soutiens nécessaires pour que les élèves puissent se rétablir et poursuivre leur parcours d’apprentissage.

Vaccination d’ici la fin de l’été

  • En mettant l’accent sur la vaccination entière d’ici la fin de l’été, l’apprentissage à présentiel sera prioritaire. Ceci est la manière dont les étudiants apprennent mieux. Nous devons exiger la vaccination obligatoire pour les enseignants de première ligne, tout en nous assurant que le mandat adhère au Code des droits de la personne de l’Ontario. Pour compléter les vaccinations et assurer la sécurité, l’apprentissage en personne doit être accompagné de tests asymptomatiques rigoureux, de la recherche des contacts et d’un EPI amélioré et de haute qualité. Les libéraux de l’Ontario feraient également de l’apprentissage en ligne une option temporaire pour les parents qui ne sont pas encore prêts à renvoyer leurs enfants.

Soutien à l’apprentissage en été

  • Notre priorité doit être de fournir à chaque enfant de l’Ontario l’accès à des programmes sains, en plein air, tout au long de l’été, afin de soutenir leur apprentissage et leur bien-être, avec des mesures de sécurité appropriées.
  • 100 millions de dollars pour augmenter les subventions afin qu’au moins 100 000 familles à faible revenu et enfants ayant des besoins spéciaux puissent avoir accès aux camps et aux programmes d’été (en plus des 62 millions de dollars de financement fédéral pour la pandémie).

Taille des classes

  • Les libéraux de l’Ontario demandent que l’effectif des classes soit limité à 20 élèves dans l’ensemble de la province afin de garantir que les élèves reçoivent l’attention individuelle dont ils ont besoin pour se rétablir, et ce, au moins pour les trois prochaines années.
  • 700 millions de dollars pour réduire l’effectif des classes de la 4e à la 8e année de 24,5 à 20 (6 700 enseignants supplémentaires).
  • 400 millions de dollars pour inverser les coupes de Doug Ford et réduire davantage l’effectif des classes de la 9e à la 12e année de 23 à 20 (3 800 enseignants supplémentaires).
  • Pour recruter et retenir les enseignants supplémentaires, nous ferions ce qui suit
    • collaborer avec le gouvernement fédéral par le biais du Programme des candidats des provinces pour faire venir des enseignants qualifiés en Ontario
    • nous nous efforcerons de réintégrer dans la profession enseignante certains des 85 000 enseignants certifiés de l’Ontario qui ne sont pas actuellement employés par les conseils scolaires ou les écoles privées
    • travailler avec les facultés d’éducation de l’Ontario pour s’assurer que nous avons suffisamment de nouveaux enseignants, en particulier en langue française
    • recruter des enseignants qualifiés dans d’autres provinces, y compris ceux qui estiment que leur liberté de religion est menacée par le projet de loi 21 du Québec.

Santé mentale et réduction des écarts d’apprentissage

  • La pandémie a porté un coup dévastateur à la santé mentale et aux besoins spéciaux des enfants en Ontario. Doug Ford a réduit le financement prévu pour la santé mentale des élèves en 2019 et n’a toujours pas annulé de façon permanente les coupes que nous avions réclamées l’été dernier. Il a mis à plusieurs reprises nos étudiants les plus vulnérables en danger, en particulier ceux qui ont un handicap.
  • 75 millions de dollars pour 1 000 professionnels de la santé mentale supplémentaires afin de soutenir directement les élèves et le personnel (environ un pour cinq écoles, coordonné avec les centres de soins communautaires et de bien-être des jeunes ; en plus des 35 millions de dollars déjà budgétisés par la province).
  • 375 millions de dollars pour embaucher 5 000 professionnels de l’éducation spécialisée et de la réussite des élèves – plus d’un par école – pour travailler avec les élèves, réduire les temps d’attente et aider à combler les lacunes en matière d’apprentissage (en plus des 8 millions de dollars budgétés temporairement par la province).
  • 40 millions de dollars pour soutenir les programmes de tutorat gratuits avant et après l’école et les week-ends dans toute la province, afin de fournir une aide supplémentaire aux élèves en lecture, en écriture et en mathématiques (en plus des 8 millions de dollars déjà budgétisés par la province).

Infrastructure scolaire

  • Nous savons maintenant à quel point une meilleure ventilation est importante pour prévenir la propagation de virus comme le COVID-19, en plus du masquage, des petites cohortes, des tests, de la traçabilité et de l’apprentissage en plein air. Doug Ford a systématiquement omis de mettre en œuvre ces mesures lorsqu’il en avait l’occasion au cours de la dernière année scolaire.
  • Nous demandons à Doug Ford d’annuler l’autoroute 413 une fois pour toutes et de réinvestir les 8 milliards de dollars d’économies dans la construction et la réparation d’écoles, afin que nos enfants puissent apprendre dans des installations à la pointe de la technologie, mesurées selon des normes publiques.
  • 525 millions de dollars au minimum dont la province a besoin pour égaler l’investissement fédéral dans les mises à niveau urgentes de cet été pour améliorer les systèmes de ventilation et de filtration, la climatisation et les fenêtres qui amélioreront de façon significative et permanente la sécurité de l’air pour le COVID-19 et d’autres maladies.

Un début d’année scolaire favorable et sans heurts

  • Le début de l’année scolaire n’a jamais été aussi important. Les écoles et les enseignants auront besoin de temps et de soutien pour un retour progressif à l’apprentissage en personne, les premiers jours et les premières semaines étant consacrés à la santé mentale, à la réforme des relations et à l’évaluation par les éducateurs de l’impact de la pandémie sur l’apprentissage et le bien-être. Cette période de transition sera essentielle pour examiner les preuves de l’impact de la pandémie et pour planifier et déployer les ressources appropriées afin d’assurer une reprise de l’apprentissage qui place nos enfants au premier plan.
  • 20 millions de dollars pour doubler l’engagement actuel de la province à soutenir les conseillers et les travailleurs sociaux chargés de réengager les élèves qui sont passés entre les mailles du filet et ont quitté le système scolaire.
  • 40 millions de dollars pour les besoins en matière de transport scolaire, y compris la réduction du nombre d’élèves dans les autobus et le maintien du personnel (en plus des 32 millions de dollars de financement temporaire de la province)
  • 18 millions de dollars pour doubler le financement de l’apprentissage en plein air afin que les écoles disposent des ressources nécessaires et aient accès à des espaces d’éducation en plein air.
  • Après 16 mois d’apprentissage perturbé, les élèves, les parents et les éducateurs ont besoin de savoir qu’ils peuvent reprendre l’apprentissage s’ils en ont besoin. La politique actuelle qui réduit le financement pour les élèves qui reviennent pour une cinquième année d’école secondaire (après 34 crédits) doit être mise en pause au moins pour les trois prochaines années.
  • Le gouvernement Ford a politisé l’OQRE et a miné davantage sa pertinence en utilisant des nominations partisanes pour choisir ses dirigeants. Nous demandons à Doug Ford d’annuler immédiatement les évaluations de l’OQRE pour cette année scolaire, y compris le Test de compétences linguistiques des écoles secondaires de l’Ontario, afin que les élèves et le personnel enseignant puissent se concentrer sur la reprise de l’apprentissage. Nous travaillerions en étroite collaboration avec les experts et les dirigeants du secteur de l’éducation pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie d’évaluation permettant de saisir l’impact de la pandémie et de se concentrer sur la correction des lacunes.
  • Les conseils scolaires ont également besoin de la flexibilité locale pour dépenser l’argent là où il est le plus nécessaire afin d’assurer un bon début d’année scolaire. Nous demandons à Doug Ford de rétablir les réserves financières des conseils scolaires qu’il a obligés à dépenser pendant la pandémie afin qu’elles puissent être investies dans la reprise de l’éducation de nos enfants.

Apprentissage en ligne et hybride

  • Le meilleur endroit pour que nos enfants apprennent est une salle de classe sûre, où ils reçoivent un enseignement de qualité supérieure en face à face de la part des éducateurs de l’Ontario.
  • Le modèle hybride que de nombreux conseils scolaires sont forcés d’utiliser en septembre, où un enseignant enseigne simultanément aux élèves dans une salle de classe et en ligne, est le pire compromis entre l’apprentissage en ligne et l’apprentissage en personne, et prépare notre système éducatif à l’échec.
  • Nous voulons que les parents aient la tranquillité d’esprit de savoir qu’ils ont le choix d’envoyer ou non leurs enfants à l’école en personne à l’automne, étant donné la nature imprévisible de la crise pandémique. Les conseils scolaires devraient disposer des ressources nécessaires pour offrir temporairement des classes virtuelles dédiées jusqu’à la fin de la pandémie de COVID-19, avec des classes virtuelles limitées à 20 élèves pour assurer une qualité d’éducation constante dans l’ensemble du système.
  • 50 millions de dollars pour s’assurer que les conseils scolaires disposent des ressources nécessaires pour soutenir les classes virtuelles temporaires, avec davantage de directeurs d’école et de soutien à l’administration scolaire, de ressources technologiques et de programmes d’études, afin d’assurer une qualité d’éducation uniforme dans l’ensemble du conseil.
  • Le projet de Doug Ford de transférer de façon permanente l’éducation en ligne de la maternelle à la 12e année, d’en confier la prestation à TVO et d’exiger deux cours en ligne obligatoires n’est appuyé par aucune recherche crédible ni par aucun expert en éducation et fait partie de son programme pas si secret visant à réduire l’éducation financée par les fonds publics, à augmenter la taille des classes et à économiser de l’argent en sacrifiant nos enfants.
  • Nous demandons à Doug Ford de mettre fin à l’apprentissage en ligne obligatoire et permanent et de faire des recherches sur ses impacts sur l’apprentissage et le bien-être de nos enfants avant d’aller de l’avant, tout en continuant à investir dans des ressources et des cours en ligne facultatifs de haute qualité pour les élèves du secondaire, plafonnés à 20 élèves, avec le curriculum de l’Ontario comme base.

Table ronde de partenariat en éducation

  • Doug Ford et son gouvernement n’ont pas réussi à assurer la sécurité et l’ouverture de nos écoles en engageant directement un dialogue significatif avec les élèves, les parents, les conseils scolaires, les enseignants, les travailleurs de l’éducation, les directeurs d’école et les conseillers scolaires élus. À maintes reprises, le gouvernement de Doug Ford a montré que l’apprentissage et le bien-être de nos enfants ne sont pas sa priorité.
  • Les libéraux de l’Ontario demandent au gouvernement Ford de convoquer immédiatement la Table ronde de partenariat en éducation et de la rendre permanente. Ce gouvernement doit entendre les parents, les élèves, les conseillers scolaires élus et les travailleurs de l’éducation de première ligne et collaborer avec eux afin d’assurer un retour sécuritaire en septembre. Cela implique de prendre des décisions fondées sur la recherche et les preuves, ce que Doug Ford n’a pas fait.
Classes de 20 élèves 1,1 milliard de dollars
Amélioration de la ventilation 525 millions de dollars
Éducation spéciale et récupération de l’apprentissage 375 millions de dollars
Apprentissage d’été 100 millions de dollars
Santé mentale 75 millions de dollars
Salles de classe virtuelles temporaires 50 millions de dollars
Soutien scolaire gratuit 40 millions de dollars
Transport des élèves 40 millions de dollars
Réengagement des étudiants 20 millions de dollars
Apprentissage en plein air 18 millions de dollars
Le Total 2,3 milliards de dollars

 

Les libéraux de Toronto-St. Paul’s nomment le Dr Nathan Stall comme candidat du Parti libéral de l’Ontario pour 2022

26 août 2021 – Les libéraux de Toronto-St. Paul’s ont nommé le Dr Nathan Stall, un médecin spécialisé en médecine…

Plus

Les libéraux de Guelph nomment Raechelle Devereaux comme candidate du Parti libéral de l’Ontario pour 2022

23 août 2021 – Les libéraux de Guelph ont nommé Raechelle Devereaux, la directrice générale du Centre de santé communautaire…

Plus

Les libéraux d’Essex nomment Manpreet Brar comme candidate du Parti libéral de l’Ontario pour 2022

5 août 2021 – Les libéraux d’Essex ont nommé Manpreet Brar, une leader et défenseuse de la communauté, comme candidate…

Plus