L’Ontario de Doug Ford – Ouvert à la pollution

La députée provinciale de Ottawa – Vanier, Nathalie Des Rosiers, demande au gouvernement Ford de reconsidérer le projet de loi 66

Doug Ford as rompu une autre promesse faite à la population de l’Ontario. Le point de vue réducteur de ce gouvernement conservateur est une chose à laquelle nous nous attendons, mais que nous n’allons pas prendre à la légère.

L’an dernier, Doug Ford a dit à ses amis promoteurs derrière des portes closes qu’il allait ouvrir la Ceinture de verdure. Maintenant, il confirme cet engagement avec le projet de loi 66.

Le projet de loi 66 donne au gouvernement des pouvoirs sans précédent pour permettre l’aménagement de terrains écologiquement sensibles dans la ceinture de verdure. Doug Ford priorise le développement industriel plutôt que l’environnement et la sécurité publique en donnant aux municipalités le pouvoir de passer outre à d’importantes mesures de protection de l’environnement comme la Loi sur l’eau saine et la Loi sur la ceinture de verdure. Les promoteurs remplaceront les terres agricoles par des usines sans aucune surveillance ou mesure de l’impact environnemental.

Ce projet de loi élimine l’obligation de consulter les voisins sur les changements apportés au zonage dans la Ceinture verte, ce qui donne carte blanche aux promoteurs et élimine la participation des citoyens à ce processus. Les promoteurs iront de l’avant sans informer le public des impacts sur l’eau, les milieux humides ou les espaces verts.  Ce projet de loi omnibus sur la déréglementation n’est pas seulement irresponsable, il est incroyablement dangereux.

Les avantages environnementaux et économiques de notre ceinture verte sont indéniables. Tout en protégeant plus de deux millions d’acres de terres écosensibles, la ceinture verte contribue à l’économie de la province à raison de plus de 9 milliards de dollars par année. La ceinture de verdure protège la nature et fournit de bons emplois. Ignorer cette information signifie que Doug Ford se concentre à nouveau sur l’idéologie plutôt que sur les preuves. Plusieurs municipalités ont déclaré qu’elles s’opposent à ces dispositions anti-ceinture de verdure.

Le projet de loi 66 est un désastre. Veiller à ce que nos collectivités disposent d’eau potable propre n’est pas une tracasserie administrative, et la protection de l’environnement ne devrait pas l’être non plus. L’aménagement de la ceinture de verdure entraînera une augmentation de l’étalement urbain, de la congestion, de la pollution et des coûts d’infrastructure. Le caucus libéral et moi-même nous opposons catégoriquement au projet de loi 66 et demandons au gouvernement conservateur de respecter 20 ans de protection de l’environnement et de reconsidérer immédiatement le projet de loi 66.

Lalonde présente la Loi sur la participation démocratique

QUEEN’S PARK – Une conversation sur l’état de la participation démocratique en Ontario se fait attendre depuis longtemps. Marie-France Lalonde,…

Plus

Avis de convocation à l’assemblée générale annuelle Association libérale provinciale de Scarborough Southwest

Avis de convocation à l’assemblée générale annuelle Association libérale provinciale de Scarborough Southwest AVIS est par les présentes donné d’une…

Plus

Nathalie Des Rosiers demande des changements importants aux lois sur la surveillance du financement électoral en Ontario

TORONTO – Nathalie Des Rosiers, députée provinciale d’Ottawa-Vanier, a fait la déclaration suivante : « Les Ontariens doivent avoir l’assurance…

Plus