Lee Fairclough, présidente d’hôpital sera désignée candidate libérale de l’Ontario pour Etobicoke-Lakeshore

ETOBICOKE – Lee Fairclough a toujours vécu à Etobicoke et est un des leaders du secteur de la santé. Elle se présente pour mettre un terme au programme de privatisation des conservateurs, qu’ils ont mis en œuvre sous le couvert de COVID. Lee sera la candidate du Parti libéral de l’Ontario (PLO) pour Etobicoke-Lakeshore lors des prochaines élections provinciales.

« En tant que présidente d’un hôpital, Lee a été témoin des échecs des conservateurs de Ford en matière de soins de santé. Elle se présente pour s’assurer que ces erreurs ne se reproduisent jamais », a déclaré le chef du PLO, Steven Del Duca. « Lee a démontré le type exact de leadership fort et constant en matière de soins de santé que les libéraux de l’Ontario apporteront à Queen’s Park. Elle fera une formidable députée provinciale pour Etobicoke-Lakeshore. »

Mme Fairclough est présidente de l’hôpital St. Mary depuis janvier 2020, dirigeant l’hôpital pendant toute la durée de la pandémie de COVID-19. Dans son rôle précédent en tant que vice-présidente de l’amélioration de la qualité à Qualité Santé Ontario, l’organisme consultatif de la province sur la qualité des soins de santé, Mme Fairclough a dirigé les efforts visant à améliorer les soins aux patients.

Mme Fairclough est professeure auxiliaire en politique de la santé à l’Université de Toronto, où elle a obtenu une maîtrise en sciences de la santé en politique, gestion et évaluation. Elle a obtenu son diplôme de premier cycle en biologie et en mathématiques à l’Université McMaster. Mme Fairclough a commencé sa carrière en administrant des traitements contre le cancer à des patients de l’hôpital Princess Margaret en tant que thérapeute technologue en radiation médicale (TRM(T)). 

« Je suis ravie de me présenter à la nomination comme candidate libérale de l’Ontario pour ma communauté d’Etobicoke-Lakeshore lors des prochaines élections provinciales », a déclaré Mme Fairclough. « L’approche des conservateurs de Doug Ford face à cette pandémie a laissé beaucoup d’entre nous très préoccupés, notamment par l’érosion du système de santé publique en faveur de la privatisation. Ce n’est pas juste après avoir vu les efforts extraordinaires déployés par le personnel de première ligne pour soutenir les soins pendant cette pandémie. Après ces deux années à la tête d’un hôpital, j’ai décidé qu’il était temps de soumettre mon nom comme candidat à un parti qui croit à la construction de soins de santé publics plus résilients. »

-30-

Doug Ford doit régler les retards de la Commission de la location immobilière

OTTAWA, ON – Lucille Collard, députée d’Ottawa-Vanier et cheffe parlementaire du Parti libéral de l’Ontario, demande à la province de…

Plus

Ford piétine les droits des patients avec le projet de loi 7

QUEEN’S PARK – Aujourd’hui, le gouvernement de l’Ontario a publié ses règlements relatifs au projet de loi 7, indiquant jusqu’où…

Plus

Les libéraux de l’ontario prennent un pas de l’avant important dans la préparation de la campagne électorale de 2026

TORONTO, ON – Aujourd’hui, plus de 600 libéraux de toute la province se sont réunis pour faire le point sur…

Plus