Le plan libéral de l’Ontario pour la dignité économique

Au cours des deux dernières années, une grande partie de l’Ontario n’a pas été » ouverte aux affaires « . Les effets dévastateurs de la pandémie sur les emplois et les petites entreprises ont été aggravés par les décisions chaotiques de Doug Ford. Il a supprimé les congés de maladie payés, les augmentations du salaire minimum et les protections des travailleurs juste avant que les gens en aient le plus besoin. En plus des tendances liées à l’automatisation, aux emplois fictifs et à la délocalisation, les gens se sentent de plus en plus laissés pour compte.

Les gens ont peur de ne pas pouvoir joindre les deux bouts. Même les choses simples, comme payer l’épicerie ou prendre un jour de congé, semblent plus difficiles. Pour un trop grand nombre de nos amis et voisins, la vie n’est pas stable.

Nous devons mettre en place les éléments fondamentaux de notre économie. Les emplois que nous créons doivent être bien rémunérés et permettre un équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Il ne s’agit pas seulement de générer de la richesse, mais de faire en sorte que cette richesse profite à tous. La population de l’Ontario a toujours été notre plus grande force économique – nous devons donc la soutenir.

Le Plan libéral de l’Ontario pour la dignité économique apporte un soulagement bien nécessaire aux travailleurs sur lesquels nous avons tant compté ces deux dernières années. Ce plan nous place sur la voie du succès à court terme et pour les années à venir. Un plan qui est une meilleure affaire pour les entreprises, les travailleurs, les familles et l’avenir de l’Ontario.

Une économie en croissance qui fonctionne pour tous

✅ Remplacer le salaire minimum par un salaire vital

✅ Interdire les emplois occasionnels et contractuels injustes et sous-payés

✅ Donner 10 jours de congé de maladie payés à tous les travailleurs

✅ S’assurer que chaque travailleur bénéficie d’avantages sociaux

✅ Passer à une semaine de travail de quatre jours

✅ Célébrer le travail indépendant et aider les entrepreneurs à réussir

✅ Aider les petites entreprises à se reconstruire

Remplacer le salaire minimum par un salaire vital

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Augmenter le salaire minimum à 16 $ l’heure
  • Élaborer une structure de salaire vital qui prévoit des salaires dont les gens peuvent réellement vivre dans différentes régions de l’Ontario.

Dans une province aussi riche que l’Ontario, personne ne devrait avoir du mal à répondre à ses besoins fondamentaux, surtout s’il travaille à temps plein. Et pourtant, pour de nombreux travailleurs au salaire minimum de l’Ontario, le chèque de paie provenant d’une dure semaine d’efforts ne suffit pas à suivre l’augmentation du coût de la vie.

L’une des toutes premières choses que les conservateurs de Ford ont faites lorsqu’ils sont arrivés au pouvoir a été de geler le salaire minimum et d’abandonner une augmentation prévue à 15 $ l’heure en 2019. Nous augmenterons le salaire minimum à 16 $ l’heure à compter du 1er janvier 2023 pour aider plus de 700 000 travailleurs qui se sont vus refuser trois années d’augmentation de leur salaire. Nous mènerons ensuite de vastes consultations et élaborerons une structure de salaires vitaux qui tiendra compte des différents taux de salaire dans les différentes régions de la province – en reconnaissant que certaines régions coûtent plus cher que d’autres pour répondre aux besoins essentiels.

Interdire les emplois occasionnels et contractuels injustes et sous-payés

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • protéger les travailleurs indépendants
  • rétablir un salaire égal pour un travail égal et des protections pour les travailleurs sur appel
  • veiller à ce que les quotas de production soient équitables et sûrs.

Les personnes qui travaillent pour des plateformes basées sur des applis font le travail d’employés, mais ne sont pas classées comme telles par la loi. Le travail à domicile est un travail. Contrairement aux conservateurs de Ford qui proposent d’affaiblir les protections des employés pour les travailleurs occasionnels ou contractuels, nous moderniserons les lois sur l’emploi de l’Ontario afin de classer les travailleurs occasionnels comme des employés et de leur donner les mêmes droits et protections que tous les travailleurs, comme l’accès aux congés de maladie, l’assurance au travail, les indemnités de vacances et de départ, et plus encore.

Lorsqu’ils ont pris le pouvoir, les conservateurs de Ford ont supprimé les protections de base et de bon sens des travailleurs. Nous rétablirons ces protections, y compris celle qui garantit que tout le monde est payé de façon égale et équitable pour le travail qu’il fait, peu importe son sexe ou son statut d’emploi, y compris les travailleurs à temps partiel, occasionnels et temporaires. Nous rétablirons également les règles qui donnent aux travailleurs un minimum de trois heures de salaire pour être sur appel lorsqu’ils ne sont pas appelés ou travaillent moins de trois heures.

Nous exigerons également des entreprises qui appliquent des quotas de production ou de « taux de pièces », comme les services de livraison de colis, qu’elles les communiquent à leurs employés et nous veillerons à ce que ces quotas ne soient pas trop élevés et ne violent pas les normes de santé et de sécurité au travail.

Donner 10 jours de congé de maladie payés à tous les travailleurs

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Offrir 10 jours de congé de maladie payés à tous les travailleurs
  • Interdire les notes de médecin exigées par l’employeur
  • Rembourser les entreprises pour les coûts jusqu’à 200 $ par jour.

Lorsque les conservateurs de Ford ont éliminé la garantie des jours de congé de maladie payés en Ontario, les travailleurs en ont souffert. Plutôt que de reconnaître leur erreur, ils ont refusé de rétablir les congés de maladie payés, même en cas de pandémie. Ce n’est qu’après 412 jours de protestations et de pressions publiques qu’ils ont autorisé trois jours de congé de maladie payés temporaires.

Alors que nous nous sortons de la pandémie, nous offrirons à tous les travailleurs 10 jours de congé maladie payés et protégés par l’emploi. Les jours de maladie payés peuvent être utilisés pour passer des tests, se faire vacciner, s’isoler ou fournir des soins à d’autres personnes. Ces jours peuvent également être utilisés pour des événements majeurs de la vie qui nécessitent de prendre du recul par rapport au travail, comme un décès dans la famille ou une perte de grossesse.

Nous réintroduirons également l’interdiction pour les employeurs d’obliger leurs employés à produire un billet de maladie pour avoir accès aux congés dont ils ont besoin, et nous donnerons aux entreprises jusqu’à 200 $ par jour pour compenser les coûts liés à l’augmentation du nombre de jours de maladie des employés. [Coût : environ 800 millions de dollars]

S’assurer que chaque travailleur bénéficie d’avantages sociaux

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Créer un ensemble d’avantages transférables pour tous
  • aider les petites entreprises à faire la transition vers le versement d’avantages transférables
  • verser une somme équivalente à l’épargne jusqu’à 1 000 $ par année pour les personnes à faible revenu
  • exiger que les avantages sociaux des employeurs privés comprennent des services de santé mentale.

Environ la moitié des travailleurs de l’Ontario n’ont pas accès à des avantages sociaux de base au travail, comme les médicaments sur ordonnance, les soins dentaires, les soins de la vue, les soins de santé mentale, le congé parental et l’épargne-retraite. Nous créerons un ensemble d’avantages sociaux de haute qualité et abordables que tout le monde pourra utiliser, y compris les travailleurs indépendants, les travailleurs autonomes, les contractuels et les créateurs. Les employeurs ne disposant pas d’avantages comparables seraient tenus d’inscrire leur personnel tout en offrant aux employés la possibilité de s’y soustraire. Le régime sera transférable et pourra suivre les travailleurs d’un employeur à l’autre.

Nous encouragerons les employeurs à contribuer au coût du régime. Les petites entreprises bénéficieront d’un délai supplémentaire de deux ans avant que l’inscription automatique ne soit obligatoire et recevront un crédit d’impôt leur permettant de contribuer jusqu’à 25 % des avantages sociaux de leurs employés et d’améliorer le maintien de la main-d’œuvre. Nous faciliterons également l’adhésion des petits employeurs ou des particuliers aux régimes de retraite, et nous offrirons aux personnes à faible revenu une contribution équivalente à celle des employeurs, jusqu’à concurrence de 1 000 $ par année, pour les aider à épargner en vue de la retraite ou d’un jour de pluie. [coût : environ 280 millions de dollars par an].

À l’heure actuelle, il y a un écart important entre le désir d’obtenir de l’aide en santé mentale et l’accès à cette aide. Dans le cadre de notre plan visant à fournir à chacun l’aide dont il a besoin, nous exigerons que tous les régimes d’assurance-maladie des employeurs couvrent les services de santé mentale, et nous inclurons la couverture de la santé mentale dans notre nouveau régime d’avantages transférables.

Passer à une semaine de travail de quatre jours

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Lancer une démonstration de la semaine de travail de quatre jours pour montrer son potentiel.

Pendant la pandémie, les gens ont fait preuve d’une souplesse, d’une innovation et d’une détermination remarquables en adoptant de nouvelles façons de travailler. En même temps, les gens se sont sentis plus déprimés, anxieux et dépassés. L’adoption d’une semaine de quatre jours serait un autre changement, mais un changement qui, selon les experts, pourrait améliorer la qualité de vie, l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée et apporter un soulagement bien nécessaire sans perte de productivité. Nous travaillerons avec des entreprises et des groupes de travailleurs de tous types pour concevoir et évaluer le modèle. Si une semaine de travail de quatre jours s’avère prometteuse en Ontario, les gens pourraient avoir beaucoup plus de » fins de semaine en famille » – du temps supplémentaire à investir dans leur bien-être et à passer avec leurs proches.

Célébrer le travail indépendant et aider les entrepreneurs à réussir

Les libéraux de l’Ontario vont

  • Éliminer les frais de constitution en société pour les nouvelles entreprises.
  • Lancer un service unique de type 311 pour aider les entreprises à s’orienter dans les aides gouvernementales.
  • ajouter l’option du travail indépendant au programme d’orientation professionnelle des écoles secondaires.

Pour beaucoup, la pandémie a alimenté un esprit d’entreprise où les gens sont plus désireux d’être leur propre patron et d’avoir le contrôle sur où, quand et comment ils travaillent. Nous voulons encourager ces entrepreneurs et les aider à réussir en éliminant les frais de constitution en société pour les nouvelles entreprises. [coût : environ 14 millions de dollars par an].

Puisqu’aucune entreprise ne devrait manquer d’autres soutiens ou d’informations importantes à cause de la confusion bureaucratique, nous lancerons également un service de type 311 facile à utiliser et à guichet unique, avec des outils d’auto-assistance et le soutien d’un agent en direct pour aider les entreprises et les entrepreneurs indépendants à s’orienter dans les règlements et à obtenir des conseils sur la croissance de leur entreprise. Enfin, nous veillerons à ce que le programme d’orientation professionnelle des écoles secondaires fasse la promotion de l’option du travail indépendant et de la valeur de l’entrepreneuriat.

Aider les petites entreprises à se reconstruire

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Éliminer pendant deux ans l’impôt sur les sociétés pour les petites entreprises durement touchées par la pandémie
  • soutenir les prêts accordés à des dizaines de milliers de petites entreprises.
  • financer des programmes qui aident les petites et moyennes entreprises à passer au numérique
  • plafonner les frais de carte de crédit et de livraison facturés aux entreprises.

Les petites entreprises sont au cœur de l’économie de l’Ontario, elles sont donc au centre de notre plan de relance. Nous suspendrons l’impôt sur le revenu des sociétés pour les petites entreprises les plus touchées par la COVID-19 en 2022 et 2023 – avec un allégement proportionnel aux pertes de revenus et une élimination totale pour les entreprises qui ont perdu plus de 50 % de leurs revenus à cause de la pandémie. [Coût : environ 500 millions de dollars sur deux ans].

Nous stimulerons également le flux de capitaux vers les petites entreprises afin d’alimenter la reprise économique et la création d’emplois, en nous associant à des institutions financières et à des coopératives de crédit pour soutenir les prêts et aider des dizaines de milliers de petites entreprises à faire face aux coûts de démarrage tels que l’équipement et l’immobilier grâce à un portefeuille de prêts de 300 millions de dollars.  [coût : environ 8 millions de dollars]

Notre économie s’est déplacée vers l’Internet. Nous aiderons les entreprises ontariennes à passer au numérique grâce à des programmes spécialisés, y compris des volets spéciaux pour les entreprises rurales et agroalimentaires. Nous réduirons également les risques liés aux transactions en ligne en faisant la promotion de solutions de cybersécurité peu coûteuses pour les entreprises afin de protéger leurs données. [coût : augmentation d’environ 30 millions de dollars].

Nous travaillerons également avec nos partenaires fédéraux pour plafonner les frais onéreux de transaction par carte de crédit facturés aux entreprises, et nous introduirons un plafond permanent de 15 % pour les commissions des services de livraison de repas dans les restaurants.

Doug Ford doit régler les retards de la Commission de la location immobilière

OTTAWA, ON – Lucille Collard, députée d’Ottawa-Vanier et cheffe parlementaire du Parti libéral de l’Ontario, demande à la province de…

Plus

Ford piétine les droits des patients avec le projet de loi 7

QUEEN’S PARK – Aujourd’hui, le gouvernement de l’Ontario a publié ses règlements relatifs au projet de loi 7, indiquant jusqu’où…

Plus

Les libéraux de l’ontario prennent un pas de l’avant important dans la préparation de la campagne électorale de 2026

TORONTO, ON – Aujourd’hui, plus de 600 libéraux de toute la province se sont réunis pour faire le point sur…

Plus