L’apprentissage en personne menacé : Santé publique Ontario

TORONTO – Vendredi, alors que Doug Ford et son ministre de la Santé ont ignoré les appels du chef du Parti libéral de l’Ontario, Steven Del Duca, pour » plus de science et moins de silence » de la part des représentants du gouvernement provincial, Santé publique Ontario a discrètement émis l’avertissement dramatique suivant :

» Avec l’augmentation prévue des infections chez les enfants associée à la transmissibilité accrue du BA.2, la suppression des mesures de santé publique et l’admissibilité limitée aux vaccins et à la couverture à deux doses chez les enfants de moins de 12 ans, le nombre d’enfants atteints de maladies graves est susceptible d’augmenter. Cela pourrait avoir un impact sur la capacité des hôpitaux pédiatriques et des unités de soins intensifs (USI), et aussi entraîner de nouvelles interruptions de l’apprentissage en personne en Ontario. «

Ni le premier ministre, ni le ministre de la Santé, ni le médecin hygiéniste en chef n’étaient disponibles pour commenter l’avertissement de Santé publique Ontario.

Vendredi, les données du ministère de l’Éducation ont montré : 

  • 15 % des enfants et des enseignants de l’Ontario ont été absents de l’école la semaine dernière (1 sur 7).
  • 235 écoles de l’Ontario avaient plus de 25 pour cent de leurs élèves et/ou enseignants absents jeudi dernier, le dernier jour pour lequel des données étaient disponibles (1 sur 4).

Ce week-end, une enquête du Toronto Star a révélé que les Conservateurs de Ford ont refusé des tests rapides aux écoles publiques en septembre dernier, tout en expédiant 175 000 tests rapides gratuits aux écoles privées. Seulement 34 % des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu deux doses du vaccin.

« Il est temps de ramener les politiques de masques dans les écoles et les tests PCR dans la communauté. La décision de les supprimer menace maintenant l’apprentissage à l’école. Les parents, les élèves et les enseignants de l’Ontario en ont assez des classes Zoom. Il est temps de prendre des mesures responsables pour que les écoles restent ouvertes « , a déclaré Lee Fairclough, candidate libérale d’Etobicoke-Lakeshore et récemment présidente d’hôpital.

» J’ai vu de mes propres yeux l’impact des absences de notre personnel infirmier, médical et hospitalier sur la capacité à répondre à un plus grand nombre de patients atteints de COVID et les retards conséquents dans les soins dans les hôpitaux et les maisons de soins de longue durée de l’Ontario. Nous ne pouvons pas nous permettre de recommencer « , a ajouté Mme Fairclough.

Les libéraux de l’Ontario réitèrent l’appel de Steven Del Duca à rendre obligatoire le port du masque dans les environnements intérieurs essentiels comme les écoles, les pharmacies et les épiceries. Nous demandons également aux conservateurs de Doug Ford de ne pas répéter l’erreur qu’ils ont commise lorsqu’ils ont prématurément retiré les masques des écoles en allant de l’avant avec leur plan visant à mettre fin à l’obligation de porter un masque dans les hôpitaux, les établissements de soins de longue durée et dans les transports en commun plus tard le 27 avril.

Dimanche, Doris Grinspun, directrice de l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario, s’est jointe à l’appel lancé au gouvernement Ford pour qu’il abandonne son projet de mettre fin à l’obligation de porter un masque le 27 avril.

-30-

Doug Ford doit régler les retards de la Commission de la location immobilière

OTTAWA, ON – Lucille Collard, députée d’Ottawa-Vanier et cheffe parlementaire du Parti libéral de l’Ontario, demande à la province de…

Plus

Ford piétine les droits des patients avec le projet de loi 7

QUEEN’S PARK – Aujourd’hui, le gouvernement de l’Ontario a publié ses règlements relatifs au projet de loi 7, indiquant jusqu’où…

Plus

Les libéraux de l’ontario prennent un pas de l’avant important dans la préparation de la campagne électorale de 2026

TORONTO, ON – Aujourd’hui, plus de 600 libéraux de toute la province se sont réunis pour faire le point sur…

Plus