Lalonde présente la Loi sur la participation démocratique

QUEEN’S PARK – Une conversation sur l’état de la participation démocratique en Ontario se fait attendre depuis longtemps. Marie-France Lalonde, députée d’Orléans, présente la Loi sur la participation démocratique pour entamer cette conversation.

«Les Ontariens se sentent déconnectés de la politique et du processus politique, et pour de bonnes raisons, a déclaré Lalonde. «Il y a des problèmes qui doivent être résolus. Nous devons améliorer la transparence, la participation et l’éducation concernant notre système. Ce projet de loi marque le début d’une discussion collective sur la manière de relever ces défis. Les gens de la province pourront faire entendre leur voix alors que les travaux avancent dans notre nouvelle direction. »

Le projet de loi vise à améliorer la participation démocratique, la transparence et l’éducation. Il fournira aux gens une meilleure information sur les élections et les activités du gouvernement afin qu’ils puissent prendre de meilleures décisions plus éclairées.

Ce projet de loi comprend des mesures novatrices telles que:

  • Réduire l’âge de vote à 16 ans pour accroître la participation des jeunes.
  • Fournir à chaque ménage ontarien, avant chaque élection, un relevé des dépenses et des avantages comprenant un décompte annuel des dépenses de l’État, y compris les montants consacrés au service de la dette et les avantages fiscaux.
  • Mandater le directeur général des élections pour étudier la faisabilité de:
  • faire du jour du scrutin un jour férié provincial pour aider à améliorer la participation électorale
  • autoriser seulement les sondeurs agréés de publier les sondages pendant la période électorale et assurer que ces sondages portent sur les enjeux – et non sur les intentions du vote –
  • du vote obligatoire et du vote par correspondance élargi.
  • Un projet pilote de scrutin préférentiel lors des élections partielles et lors de la prochaine élection provinciale, ainsi qu’une analyse complète de son efficacité.

Le projet de loi dans sa forme actuelle n’est pas figé – il est incomplet sans les commentaires et la participation de la population ontarienne.

«Le statu quo ne fonctionne pas. Les changements proposés ne sont en aucun cas un fait absolu, mais ils représentent des mesures prudentes qui contribueraient à améliorer notre processus démocratique », a déclaré la députée provinciale Lalonde.

«L’écoute est le meilleur moyen d’identifier les problèmes qui nécessitent des solutions gouvernementales», a-t-elle déclaré. «De vraies conversations avec le public sur les preuves et les options possibles, des faits réels sur les raisons des décisions – y compris les autres options envisagées – sont nécessaires pour une véritable légitimité démocratique. Nous devons travailler ensemble d’une nouvelle manière. »

Les libéraux de l’Ontario annoncent que l’honorable Chrystia Freeland et le chef intérimaire John Fraser seront les coprésidents du congrès à la direction

TORONTO, ON – L’honorable Chrystia Freeland et le chef intérimaire John Fraser sont prêts à coprésider le prochain congrès de…

Plus

Le chef intérimaire Fraser accueille la députée Amanda Simard au caucus libéral

Aujourd’hui, le chef intérimaire Fraser a accueilli Amanda Simard, députée provinciale de Glengarry-Prescott-Russell, au sein du caucus libéral de l’Ontario….

Plus

Le Parti libéral de l’Ontario compte 37 831 membres

Des milliers d’Ontariennes et d’Ontariens participeront aux élections à la chefferie de 2020 Toronto, ON – En prévision du congrès…

Plus