La plateforme libérale d’Ottawa

Notre nouvelle équipe libérale de l’Ontario sera le partenaire qu’Ottawa mériten. Nous allons développer les services essentiels comme les soins de santé et l’éducation, construirons des logements et des infrastructures essentielles et créeronsde bons emplois à Ottawa.

Faire d’Ottawa un lieu de croissance

✅ CRéduire le coût des transports en commun à 1 $ par trajet jusqu’en 2024
✅ Confirmer un financement provincial de 50 % pour l’étape 3 du plan régional de transport en commun d’Ottawa
✅ Agrandir le réseau de voies cyclables et de pistes cyclables et rendre les endroits où stationner les vélos plus facile à trouver
✅ Aider 26 000 aînés de plus à obtenir des soins à domicile d’ici 2026
✅ Veiller à ce que chaque Ontarien ait accès à des services en français
✅ Améliorer l’accès à l’immersion en français

“Ottawa est une ville magnifique, diversifiée et prospère où vivent plus d’un million d’Ontariens. Elle mérite d’avoir un gouvernement qui investit dans ses hôpitaux, ses écoles, ses transports en commun et ses routes. Le plan libéral de l’Ontario pour Ottawa fera en sorte que la ville reçoive sa juste part.”
— Steven Del Duca


Réduire les tarifs des transports en commun à 1 $ par trajet jusqu’en 2024

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Réduire le coût des transports en commun à 1 $ par trajet jusqu’en 2024
  • Confirmer un financement provincial de 50 % pour l’étape 3 du plan régional de transport en commun d’Ottawa
  • Agrandir le réseau de voies cyclables et de pistes cyclables et rendre les endroits où stationner les vélos plus facile à trouver

Utiliser le transport en commun crée de nombreux gains pour l’Ontario. Cela permet de retirer des voitures de la route, permet qu’un plus grand nombre de personnes puissent se déplacer dans la province et rend possible une alternative plus abordable que la conduite automobile. Nous voulons faire économiser de l’argent aux gens et permettre à plus de personnes de se déplaceren utilisant les transports en commun – surtout que l’achalandage, à l’heure actuelle, ne représente encore qu’une fraction des niveaux prepandémique. 

Nous allons réduire les tarifs des transports en commun à 1,00 $ par trajet et à 40 $ pour les laissez-passer mensuels jusqu’en janvier 2024. Cette tarification sera appliquée à tous les transports en commun en Ontario, y compris OC Transpo, car la province remplacera entièrement les revenus perdus par les systèmes de transport en commun. Cette mesure permettra d’éliminer environ 400 000 trajets  en voiture de la route à chaque jouren plus de rendre les trajets en transport en commun plus abordables.

Nous investirons 375 millions de dollars supplémentaires dans le financement annuel du fonctionnement du transport en commun afin de permettre d’offrir plus d’itinéraires, des heures de service prolongées, une meilleure accessibilité et plus de connexions interurbaines.

Des transports en commun fréquents et accessibles peuvent transformer les quartiers et véritablement permettre aux gens de choisir le transport en commun. Nous construirons des dizaines de nouveaux projets de transport en commun à travers la province, en finançant des lignes et des gares qui amélioreront la vie des gens et faciliteront l’utilisation du transport en commun, notamment l’étape 3 du plan régional de transport en commun d’Ottawa, en appliquant les leçons tirées des deux premières étapes.

Nous souhaitons que les gens se déplacent de manière active et non polluante. Pour complémenter nos rabais pour les véhicules électriques, nous offrirons un rabais de 30 % sur les nouveaux vélos, cyclomoteurs ou motocyclettes électriques, jusqu’à concurrence de 500 $. Nous fournirons aux collectivités 100 millions de dollars par an pour construire des pistes cyclables séparées, développer des services de location, des systèmes de vélo-partage et des aires de stationnement sécuritaires pour les vélos.

Construire 10 000 nouvelles maisons abordables

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Assurer la construction de 1,5 million nouveaux logements au cours des 10 prochaines années
  • Construire 10 000 logements à prix très abordables à Ottawa
  • Créer la Société ontarienne de construction de logements pour financer et construire les logements abordables dont on a tant besoin
  • Prévenir l’augementation des loyers en rétablissant le contrôle des loyers partout en Ontario

Sous les quatre différents plans de logement des Conservateurs de Ford, le prix moyen des maisons en Ontario a augmenté de près d’un demi-million de dollars, tandis que le prix des loyers a monté en flèche. Le prix moyen d’une maison à Ottawa a presque doublé depuis 2018 pour atteindre plus de 850 000 $.

L’une des principales raisons pour lesquelles les coûts du logement sont si élevés est que la demande est grandement supérieure à l’offre. Pour répondre à la demande, nous ferons construire au moins 1,5 million de nouveaux logements en Ontario au cours des dix prochaines années, soit le double du rythme de construction de la dernière décennie. Cet objectif ambitieux est ce dont nous avons besoin, selon les experts, pour rattraper le reste du Canada, suivre la croissance démographique et rendre le marché du logement de l’Ontario de nouveau abordable. 

Dans le cadre de ce projet de 1,5 million de logements, nous construirons au moins 138 000 nouveaux logements à prix très abordables – y compris des logements supervisés et des logements pour les Autochtones, qui font cruellement défaut – et nous conserverons et réparerons des dizaines de milliers de logements abordables existants. Ce faisant, nous viserons à mettre fin à la liste d’attente pour les logements publics abordables. Au moins 10 000 de ces nouveaux logements abordables seront situés à Ottawa.

Nous croyons fermement qu’il faut construire plus de maisons et répondre à la demande de logements – et nous avons un plan pour y parvenir. Lorsque les Conservateurs de Ford ont créé une exemption arbitraire du contrôle des loyers, ils ne l’ont pas fait pour les Ontariens, ils l’ont fait pour les promoteurs et cela a rendu la vie des locataires imprévisible et moins abordable chaque année. Nous mettrons fin au marché locatif à deux vitesses, en rétablissant le contrôle des loyers dans tous les logements locatifs de l’Ontario et en offrant une stabilité bien nécessaire aux locataires qui peuvent se préparer à des augmentations de loyer moins importantes et plus prévisibles.

Construire de nouveaux hôpitaux

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Mettre en place plus de 3 000 nouveaux lits d’hôpitaux
  • Augmenter la capacité dans toute la province, dont l’ajout de 640 lits au nouveau Campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa d’ici 2028
  • Construire le nouveau 1lieupourallermieux au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario pour servir les enfants et les adolescents ayant des besoins spéciaux, une complexité médicale ou des problèmes de santé mentale

La pandémie a mis en évidence la nécessité d’accroître la capacité des hôpitaux de façon permanente pour faire face à toute éventualité. Nous accélérerons la création de plus de 3 000 nouveaux lits d’hôpitaux modernes dans la province au cours de la prochaine décennie, soit une augmentation de 20 % de la capacité par rapport aux niveaux prepandémique. Les investissements dans l’expansion et la revitalisation des hôpitaux par le biais de plans existants et de nouveaux plans permettront de réduire les temps d’attente, d’élargir et de moderniser la portée des services et de soulager les professionnels de la santé, qui en ont tellement besoin. 

Nous allons aller de l’avant avec la fusion de sept emplacements répartis sur le territoire d’Ottawa en un seul bâtiment ultramoderne sur le campus principal du CHEO sur le chemin Smyth. Nous investirons également dans l’élimination des listes d’attente pour les chirurgies, la réadaptation, les procédures et les traitements en santé mentale des enfants, comme indiqué dans le plan d’action Make Kids Count de la Children’s Health Coalition.

Garantir des soins à domicile à tous ceux qui en ont besoin

Les libéraux de l’Ontario vont : 

  • Aider 26 000 aînés de plus à obtenir des soins à domicile d’ici 2026
  • Aider les aînés à payer les réparations domiciliaires et les appareils fonctionnels comme les fauteuils roulants, les appareils auditifs, les rampes et les ascenseurs
  • Donner plus d’argent aux aidants naturels qui soutiennent leurs proches

Les aînés veulent vivre le plus longtemps possible chez eux, près de leurs amis, de leurs voisins et de leur famille. Il est grand temps d’écouter les aînés et de respecter leurs choix. Nous élargirons et rendrons permanent le crédit d’impôt aux ainés pour la sécurité à domicile afin de rendre la vie à domicile plus sûre et plus accessible – et de couvrir davantage les coûts des appareils fonctionnels, comme les fauteuils roulants, les appareils auditifs et les ascenseurs. Pour les personnes qui prennent soin de leurs proches, nous rendrons le crédit d’impôt de l’Ontario pour les aidants naturels remboursable, non imposable et versé tout au long de l’année, et nous améliorerons l’accès aux programmes et aux outils de soutien.

Nous garantirons que tout aîné qui a besoin de soins à domicile les obtienne en augmentant le budget annuel des soins à domicile et des soins communautaires de plus de 2 milliards de dollars grâce à des augmentations annuelles de 10 %. Ce financement additionnel mettra   ’accent sur les soins de première ligne sans but lucratif, ce qui permettra à 400000 aînés  de plus d’obtenir des soins à domicile sans but lucratif d’ici 2026 – dont 26 000 aînés de plus à Ottawa.

Soutenir les Franco-Ontariens

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Veiller à ce que chaque Ontarien ait accès à des services en français
  • Augmenter le nombre de travailleurs de la santé francophones
  • Investir dans des logements abordables et supervisés pour les francophones 
  • Investir dans des opportunités artistiques, culturelles et communautaires francophones
  • Rétablir le Commissariat aux services en français

Actuellement, 20 % des francophones vivent dans des régions qui ne sont pas désignées pour offrir des services en français. Pour s’assurer que les francophones puissent accéder à des services de qualité en français, peu importe où ils vivent, nous investirons dans de meilleures solutions numériques et de services à distance lorsque le personnel bilingue n’est pas disponible. Dans le domaine des soins de santé, nous développerons une main-d’œuvre plus bilingue et travaillerons avec des partenaires fédéraux pour augmenter le nombre d’étudiants internationaux francophones qui étudient dans les programmes de soins de santé de l’Ontario. Nous consulterons aussi la communauté francophone pour élaborer une stratégie de santé en français axée sur l’indentiification des lacunes en matière de services. Nous identifierons églement d’autres moyens d’améliorer l’accès aux services de santé en français, notamment en ajoutant la langue de préférence sur les cartes Santé de l’Ontario.

Dans le cadre de notre plan sur le logement, nous investirons dans des logements abordables et supervisés pour la communauté francophone, en utilisant les Centres d’Accueil Héritage de Toronto comme exemple d’intégration des soins et du logement communautaires en français. Nous investirons également dans un nouveau bâtiment pour le Mouvement d’implication francophone d’Orléans afin d’offrir des services en français dans les domaines artistique, culturel et communautaire et augmenterons le financement du Programme d’appui à la francophonie ontarienne à 3 millions de dollars, en priorisant les projets soumis par et pour les francophones. Enfin, nous rétablirons le Commissariat aux services en français et assurerons son indépendance. Enfin, nous rétablirons le Commissaire indépendant francophone aux services en français.

Protéger et améliorer l’apprentissage du français

Les libéraux de l’Ontario vont :

  • Améliorer l’accès à l’immersion en français
  • Construire, réparer et financer des écoles de langue française
  • Recruter, former et maintenir en poste plus d’enseignants de langue française
  • Augmenter le nombre d’éducatrices francophones en petite enfance

Étant donné que de plus en plus d’Ontariens choisissent un programme d’immersion française pour leurs enfants, le système actuel peut limiter l’accès et créer des inégalités. Nous consulterons sur la meilleure façon d’offrir un accès équitable aux programmes d’immersion en français et la meilleure façon d’investir dans la rénovation ou la construction de nouvelles écoles pour répondre à la demande d’éducation en français. De plus, nous recruterons, formerons et maintiendrons en poste plus d’enseignants de langue française, notamment en simplifiant le processus d’embauche des nouveaux arrivants qualifiés. Pour les enfants d’âge préscolaire, nous augmenterons considérablement le nombre d’éducateurs de la petite enfance de langue française pour les garderies et les centres de la petite enfance de l’Ontario.

Doug Ford doit régler les retards de la Commission de la location immobilière

OTTAWA, ON – Lucille Collard, députée d’Ottawa-Vanier et cheffe parlementaire du Parti libéral de l’Ontario, demande à la province de…

Plus

Ford piétine les droits des patients avec le projet de loi 7

QUEEN’S PARK – Aujourd’hui, le gouvernement de l’Ontario a publié ses règlements relatifs au projet de loi 7, indiquant jusqu’où…

Plus

Les libéraux de l’ontario prennent un pas de l’avant important dans la préparation de la campagne électorale de 2026

TORONTO, ON – Aujourd’hui, plus de 600 libéraux de toute la province se sont réunis pour faire le point sur…

Plus