Encore un recul pour la francophonie en Ontario

L’annonce récente du gouvernement Ford ne change rien et ne sert qu’à apaiser la communauté francophone. Ne vous détrompez pas…

Et comme le commissaire Boileau l’a toujours dit : en francophonie, il faut toujours se battre pour avancer sinon, nous reculons. Avec l‘annonce improvisée de vendredi, nos acquis continue d’être grugés.

La francophonie ontarienne et canadienne doit cependant être fière et se féliciter pour s’être mobilisée. J’ai d’ailleurs exprimé jeudi dernier le courage de la députée de Glengarry Prescott-Russell pour sa position.

Cependant, les actions insensées de gouvernement Ford envers les Francophones, prouvent encore une fois qu’il faut toujours demeurer vigilant et exiger de réels changements.

Tout d’abord, le rôle du commissaire aux services en français doit sans équivoque retrouver sa pleine indépendance. C’est ce que le caucus libéral exige du gouvernement car un commissariat sous la tutelle de l’ombudsman n’est pas un commissariat qui est responsable devant l’Assemblée législative et présente un recul important pour les services en français.

Notre grand projet d’université francophone est toujours mis de côté par les conservateurs. Nous avons besoin d’une première cohorte en 2020 pour assurer l’épanouissement de notre jeunesse francophone; ne pas investir demeure inacceptable.

En bout de ligne, le seul changement de cap réel dans cette annonce est le retour à un ministère des Affaires francophones à part entière, ce qui revient au STATU QUO. Et nous sommes en droit de se demander où sont les ressources additionnelles nécessaires au bon fonctionnement du ministère.

Le bilan en matière de francophonie du gouvernement Ford est un désastre pour la communauté et gruge peu à peu nos acquis.  C’est donc à nous d’exiger des changements pour reprendre Notre Place!

Vos nouveaux coordinateurs de mission

Le mois dernier, lors de notre AGA, nous avons partagé des nouvelles excitantes – cinq nouveaux rôles bénévoles ont été…

Plus

Déclaration du chef intérimaire John Fraser au sujet des pertes d’emplois de Bombardier à Thunder Bay

«Je suis sincèrement désolé pour les travailleurs et leurs familles qui ont appris aujourd’hui les 550 licenciements prévus à l’usine…

Plus

Conversation avec les chefs – AGA 2019 du PLO

 Alors que nous nous engageons dans notre processus de leadership, quelques ancien(ne)s chefs du Parti libéral de l’Ontario partagent…

Plus