Doug Ford et Sylvia Jones manquent à l’appel pendant les fermetures de salles d’urgence

QUEEN’S PARK – Alors que notre système de santé fait face à des niveaux de pression sans précédent et que des salles d’urgence continuent de fermer dans toute la province, Doug Ford et sa ministre de la Santé, Sylvia Jones, restent absents.

 Depuis des mois, les salles d’urgence et les unités de soins intensifs se battent pour rester ouvertes alors qu’elles fonctionnent avec un personnel réduit et des ressources limitées, laissant les travailleurs de la santé surmenés et épuisés. Le personnel infirmier, les médecins et les patients ont imploré le gouvernement d’agir et de résoudre la crise à laquelle est confronté notre système de santé, mais les fermetures continuent de se produire dans toute la province.

Il y a 3 semaines, les libéraux de l’Ontario ont demandé à Doug Ford d’agir, en proposant des mesures qui pourraient être prises dès maintenant pour réduire la pression sur le système de santé et aider à prévenir un nouvel effondrement à l’automne. Depuis, 20 hôpitaux et centres de santé ont été confrontés à la fermeture de services d’urgence.

 « Il n’y a aucune excuse pour l’inaction de ce gouvernement », a déclaré le Dr Adil Shamji, député provincial de Don-Valley-Est. « En tant que premier ministre et ministre de la Santé, ils devraient être à l’avant-plan pour régler cette crise permanente, mais Doug Ford et Sylvia Jones sont systématiquement introuvables. »

« En ignorant de façon répétée les besoins de notre système de santé et en ne valorisant pas nos travailleurs de la santé, leur négligence compromet les soins aux patients de tout l’Ontario », a ajouté le Dr Shamji. 

Les libéraux de l’Ontario ont de nouveau présenté les mesures que Doug Ford et son gouvernement doivent prendre immédiatement pour empêcher d’autres fermetures et alléger la pression actuelle sur notre système de santé :

  • Donner la priorité au recrutement et au maintien en poste des travailleurs de la santé en abrogeant le projet de loi 124 et en augmentant les soutiens en matière de santé mentale   
  • Accélérer le processus d’accréditation des travailleurs de la santé formés à l’étranger pour aider à combler les pénuries de personnel  
  • Offrir 10 jours de congé de maladie payés à tous les Ontariens
  • Alléger la pression sur les hôpitaux en augmentant les ressources consacrées aux soins primaires, aux organismes communautaires et aux établissements de soins de longue durée 

« Les travailleurs de la santé quittent à un rythme alarmant et de nouvelles salles d’urgence ferment chaque semaine », a déclaré John Fraser, député provincial d’Ottawa-Sud. « Par leur absence et leur silence, le message que Doug Ford envoie aux travailleurs de la santé de première ligne est qu’il ne se soucie pas d’eux. » 

« Les travailleurs de la santé de première ligne méritent des réponses, et Doug Ford et Sylvia Jones doivent immédiatement aborder la question des fermetures de salles d’urgence et indiquer ce que le gouvernement fait pour résoudre cette crise », a poursuivi M. Fraser. 

-30-

Doug Ford doit régler les retards de la Commission de la location immobilière

OTTAWA, ON – Lucille Collard, députée d’Ottawa-Vanier et cheffe parlementaire du Parti libéral de l’Ontario, demande à la province de…

Plus

Ford piétine les droits des patients avec le projet de loi 7

QUEEN’S PARK – Aujourd’hui, le gouvernement de l’Ontario a publié ses règlements relatifs au projet de loi 7, indiquant jusqu’où…

Plus

Les libéraux de l’ontario prennent un pas de l’avant important dans la préparation de la campagne électorale de 2026

TORONTO, ON – Aujourd’hui, plus de 600 libéraux de toute la province se sont réunis pour faire le point sur…

Plus