Déclaration du chef du Parti libéral de l’Ontario Steven Del Duca sur le financement fédéral des services de garde d’enfants

QUEEN’S PARK – Steven Del Duca, chef du Parti libéral de l’Ontario, a fait la déclaration suivante :

« Je tiens d’abord à féliciter les libéraux fédéraux. Un plan national de garde d’enfants, financé par le gouvernement fédéral et mis en œuvre dans chaque province et territoire, va changer des vies. C’est historique, et ils ont toutes les raisons d’être fiers.

Je dirai également que je suis déçue que le premier ministre Ford, qui sait à quel point les jeunes familles ont de la difficulté à joindre les deux bouts, qui sait qu’un financement fédéral pour les services de garde d’enfants était offert et pouvait changer leur vie, ait délibérément choisi de les faire attendre, encore et encore, pour obtenir de l’aide.

Le fait est que la seule fois où les services de garde d’enfants ont été une priorité pour Doug Ford, c’est lorsqu’il les a supprimés au cours de ses deux premières années au pouvoir.

Souvenez-vous de ce titre – il provient du Toronto Star le 2 mai 2019 :

Les coupures de Doug Ford mettent en péril plus de 6 000 places subventionnées en garderie, prévient Toronto.

L’Ontario coupe un total de 80 millions de dollars dans les services de garde d’enfants agréés de la province, y compris le fonds de 50 millions de dollars pour aider à compenser les coûts des fournisseurs de services de garde d’enfants agréés….

Aujourd’hui, Doug Ford se vante d’un accord financier qu’il aurait pu et dû obtenir il y a 6 mois. Son échec a coûté des milliers de dollars aux familles. Et alors que toutes les autres provinces ont conclu des accords plus tôt, beaucoup ont quand même choisi de faire leurs paiements rétroactivement au début de cette année, parce qu’ils savaient que c’était nécessaire.

L’Ontario a été la dernière province à signer et les parents ontariens seront les derniers à bénéficier du financement fédéral.

Les libéraux de l’Ontario sont les seuls à promettre que si nous formons le gouvernement, nous nous assurerons que les familles ontariennes ne paient pas le prix des retards de Doug Ford. Nous sommes les seuls à verser des paiements rétroactifs au 1er janvier – une moyenne de 2 750 $ par enfant – et le seul parti à promettre 10 $ par jour pour les services de garde avant et après l’école d’ici septembre prochain.

Je ne fais pas confiance à Doug Ford pour mettre en œuvre cet accord. Je ne dis pas cela par esprit de parti, mais en me basant sur ses coupures passées et sur ses priorités de négociation.

Dès le premier jour, Doug Ford a voulu que ce financement fédéral soit assorti d’aussi peu de conditions que possible. Demandez-vous pourquoi et à qui cela profite. Encore une fois, pas plus tard qu’hier, ils se vantaient de la façon dont ils ont réduit certaines de ces exigences de financement.

Nous avons tous vu Doug Ford essayer de profiter des fonds fédéraux pour la COVID. Ne le laissons pas faire la même chose avec les services de garde d’enfants. »

-30-

Doug Ford doit régler les retards de la Commission de la location immobilière

OTTAWA, ON – Lucille Collard, députée d’Ottawa-Vanier et cheffe parlementaire du Parti libéral de l’Ontario, demande à la province de…

Plus

Ford piétine les droits des patients avec le projet de loi 7

QUEEN’S PARK – Aujourd’hui, le gouvernement de l’Ontario a publié ses règlements relatifs au projet de loi 7, indiquant jusqu’où…

Plus

Les libéraux de l’ontario prennent un pas de l’avant important dans la préparation de la campagne électorale de 2026

TORONTO, ON – Aujourd’hui, plus de 600 libéraux de toute la province se sont réunis pour faire le point sur…

Plus