Le programme électoral du NPD est basé sur une erreur et des promesses non financées

La totalité du plan du NPD a besoin d’une refonte

le 14 mai 2018

TORONTO — Le NPD a élaboré son programme électoral et son plan économique pour notre province sur une erreur importante et indéniable. Ainsi, le parti omettrait par erreur des milliards de dollars dans les services et les programmes importants dont dépendent les Ontariens et les Ontariennes, et donc la totalité du programme électoral du parti est incohérente et irréaliste.
 
La première ministre Kathleen Wynne était aujourd’hui au site de formation de l’International Union of Painters and Allied Trades à Toronto, en compagnie des ministres Sousa et McMahon, afin de parler des occasions d’emploi et de stages dans les métiers spécialisés et de la façon dont le programme électoral des néodémocrates laisserait ces travailleurs sans formation, soins de santé et autres moyens de soutien adéquats.
 
Selon leur propre programme électoral, Andrea Horwath et un gouvernement néodémocrate :

  • Couperaient 170 millions de dollars dans les programmes de stages de formation aux métiers spécialisés.
  • Couperaient 300 millions de dollars dans le financement des refuges pour femmes qui servent à mettre fin à la violence fondée sur le sexe.
  • Couperaient 62 millions de dollars dans le soutien aux personnes qui vivent avec l’autisme.
  • Couperaient 85 millions de dollars du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario, ce qui signifierait moins de développement économique et moins d’emplois dans les communautés du Nord.
  • Couperaient 137 millions de dollars dans la mise en œuvre sûre des mesures de légalisation du cannabis et 220 millions de dollars dans la lutte pour combattre la crise des opioïdes.
  • Couperaient 33 millions de dollars dans le projet de transport en commun du train à grande vitesse qui relierait Toronto et Windsor.

Comme conséquence de ce manque de compétence de base, les néodémocrates présentent désormais un programme électoral basé sur des erreurs imprudentes et des promesses non financées. Au cours de leur campagne, ils ont également parlé d’un nombre de priorités supplémentaires qui ne figurent pas dans leur plan fiscal et qui sont actuellement sans financement. Le NPD se doit de donner des réponses aux électeurs – poursuivra-t-il avec ces coupures ou haussera-t-il les impôts encore plus qu’il ne l’a prévu pour corriger ses propres erreurs et financer ses promesses négligentes?
 
Les libéraux de l’Ontario ont fait ces investissements avec précaution – et continueront de prendre des décisions qui aident les gens à trouver de bons emplois et de bons soins pour leur famille, et ce, d’une façon qui ne pose pas de risques pour l’avenir de la province.
 
Par exemple, tandis que les néodémocrates couperaient 170 millions de dollars dans le soutien aux stagiaires et apprentis, la première ministre Wynne modernisera pour sa part le système de stages et fera augmenter le nombre de personnes qui se joindront à la main-d’œuvre dans les métiers spécialisés. En vertu de cette promesse, la première ministre fera en sorte que davantage de personnes aux antécédents sous-représentés puissent accéder aux perspectives d’emploi pleinement satisfaisant et bien rémunéré créées dans les industries connexes à ces métiers. Il s’agit là d’une très grande différence avec Doug Ford et ses conservateurs dont la position se résume à « Je m’occupe des nôtres en premier » quand on aborde la question d’aider les nouveaux arrivants et les communautés diversifiées à trouver de bons emplois.
 
Le plan libéral élargit aussi son régime public d’assurance-médicaments à une personne sur deux en Ontario, fait le plus gros investissement en santé mentale de l’histoire du Canada, crée une quantité record de services de transports en commun, augmente le financement des hôpitaux, aide plus de gens à fréquenter le collège ou l’université à l’aide de fonds publics et permet à plus de parents de retourner au travail en finançant des services de garde publics pour les enfants âgés de deux ans et demi jusqu’à la maternelle et au jardin d’enfants. L’économie de l’Ontario est de plus en plus forte, mais cette croissance et les services qu’elle finance courent un risque dans le cadre de la présente Élection.

Citations

« Le NPD a élaboré son programme électoral et la totalité de son plan économique pour notre province sur une erreur importante. Une erreur importante, mesurable et indéniable. Ainsi, les néodémocrates éliminent des milliards de dollars consacrés à des programmes de grande valeur. Il s’agit là d’un manque de compétence de base qui mène à de véritables conséquences et cela signifie que le NPD fait campagne en se basant sur un programme qui contient des coupures négligentes et des promesses non financées. »
— Charles Sousa, ministre des Finances
 
« Tandis que la campagne se poursuit, je pense qu’il est important de bien regarder les choix que tous les partis représentent et les conséquences qu’ils ont pour les gens. Les libéraux de l’Ontario ont été clairs : nous avons offert plus de soins et plus de choix aux gens de notre province et c’est exactement ce que nous continuerons de faire si nous sommes réélus en juin. »
— Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario
 

 

 
Pour de plus amples renseignements :
communications@ontarioliberal.ca
647-962-9555