Grant Crack nominé comme candidat du Parti libéral de l’Ontario dans Glengarry—Prescott—Russell

le 29 janvier 2018

ROCKLAND — Grant Crack a été nominé aujourd’hui à titre de candidat du Parti libéral de l’Ontario dans Glengarry—Prescott—Russell.

« Je suis excité à l’idée de briguer un autre mandat afin de continuer de livrer des résultats positifs pour les gens de Glengarry—Prescott—Russell », explique Crack. « C’est un honneur de représenter les gens de notre communauté à Queen’s Park au sein de l’équipe de la première ministre Wynne. »

Grant Crack a d’abord été élu à l’Assemblée législative de l’Ontario en 2011 avant d’être ré-élu en 2014. Crack occupe présentement le rôle d’adjoint parlementaire au ministre de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales. Il agissait auparavant à titre d’adjoint parlementaire à la ministre de l’éducation.

Avant de faire son entrée en politique provinciale, Crack a servi à titre de maire d’Alexandria (North Glengarry) pendant 11 ans. Comme ancien maire d’une municipalité aux besoins divers, Crack est bien placé pour comprendre à la fois les enjeux des communautés urbaines et le rôle important que joue l’agriculture au sein de l’économie ontarienne. Sous son leadership, le conseil de North Glengarry a fait avancer plusieurs projets, dont le projet d’approvisionnement régional d’eau à Alexandria et Maxville, le complexe sportif intérieur (dôme de soccer) ainsi que le planchodrome à Alexandria.

Crack a trois enfants — soit Chloe, Calvin et Leah — de même que trois petits-enfants. Il habite avec sa conjointe Kelly et sa fille Leah à Alexandria.

Sous le leadership de la première ministre Kathleen Wynne, le Parti libéral de l’Ontario a un plan qui vise à offrir des opportunités et une chance égale à tous de réussir. Bien que l’Ontario présente un budget équilibré et une économie en croissance, ce ne sont pas tous les Ontariens qui jouissent de cette croissance. C’est pourquoi nous travaillons à faire de l’Ontario une province plus équitable pour tous, que ce soit en offrant la scolarité gratuite à 210 00 étudiants, en accordant une couverture d’assurance-médicaments gratuite à tous les jeunes de moins de 25 ans, en créant 100 000 places en garderie, ou encore en augmentant le salaire minimum à 15$ de l’heure. 

 

Pour plus d'information:

communications@ontarioliberal.ca